mai 20, 2022

Publivore.be

PRO WEB MAGAZINE

Laurent Tomson : Le Royal Nord

Comme toujours sur la route…

Laurent Tomson

Il est difficile de venir à Charleroi sans trouver une certaine fierté des Zèbres.

Ne vous ai-je pas raconté l’histoire du Bistro et qu’en 1932, Jacques Secretin, ex international de football en avait la gérance ? Y a-t-il encore un bistro vraiment représentatif des supporters de l’équipe de Charleroi.

Sur la route du Royal Nord, une rencontre avec Laurent Tomson.

Comment avez-vous eu l’envie de reprendre un bistro représentatif du club de football de Charleroi ?

J’ai fait l’école de jeunes au Sporting de Charleroi entre 1981 et 1987. J’avais à l’époque 17 ans. C’est juste après mes études que j’ai décidé d’entamer une carrière de football en salle et en parallèle de travailler dans l’Horeca.

Je gérais le Tennis Club au Palais des Expositions à Charleroi dans les années ’90, qui est d’ailleurs aujourd’hui en pleine rénovation.

Vous me parlez d’une carrière footballistique. Pouvez-vous m’expliquer ?

J’ai commencé en 1ère provinciale et j’ai gravi les échelons jusqu’en 1ère nationale à Chatelet. J’ai eu la chance de pouvoir jouer en équipe nationale pour la coupe du monde en 1997.

Que de beaux souvenirs de cette coupe du monde avec l’équipe nationale en 1997 qui se déroulait à Mexico.

Avez-vous pu remporter une coupe ?

Effectivement, je me souviens d’avoir remporté la coupe de Belgique avec notre équipe de Charleroi Garenne.

C’était vraiment fabuleux. Des souvenirs impérissables !

Et vous avez aussi une carrière en parallèle dans l’Horeca ?

J’ai toujours travaillé dans l’horeca en plus de ma carrière footballistique.

En 2001, on m’a proposé de reprendre la taverne Saint Roch à Chatelet. C’est un café qui est très représentatif de la marche folklorique de Saint Roch.

C’est ensuite en 2013 que j’ai eu l’opportunité de reprendre le Royal Nord suite au départ de l’ancien gérant.

Je n’ai pas hésité une seule seconde car j’éprouvais le besoin de rentrer à la maison. Avoir cette opportunité de travailler dans l’Horeca, dans le milieu footballistique, dans un bistro qui a toujours été réputé comme étant un bistro de supporters de Charleroi. Tous les ingrédients étaient réunis.

Illustration du Royal Nord

Un supporter m’a déjà parlé d’une Bande Dessinée créée pour les Zèbres de Charleroi, vous pouvez m’en parler ?

Effectivement, c’est une Bande dessinée de Philipe Glogowski et distribuée par TJ Editions. Il n’est pas rare de retrouver des histoires de notre bistro.

J’ai comme une envie soudaine de goûter une bonne bière bien fraîche !

Et vous avez entièrement raison ! Surtout que notre bistro a été primé meilleur Jupiler de Belgique par AB Inbev !

Avez-vous une petite tradition lors d’une victoire du Sporting de Charleroi ?

Effectivement, mais pour ça, il serait préférable que vous puissiez le voir par vous-même. La seule chose que je peux vous dire, c’est qu’il n’y a pas que « Les Yeux d’Emilie » qui brillent lors d’une victoire des Zèbres.

Sincèrement, je ne peux que vous inviter à venir lors d’une victoire des Zèbres !

En dehors de ces fêtes, que recherche particulièrement votre clientèle ?

Notre clientèle est très familière. Il ne faut pas oublier que Charleroi est certes une grande ville mais ses habitants forment une seule et grande famille !

C’est donc pour le côté familier que nos clients viennent, pour le partage et comme vous l’avez compris, pour en déguster une « Bien Bonne » comme on dit chez nous.

Comment les clients peuvent-ils vous joindre ?

On ne fait pas de bière bien fraîche à domicile, donc le mieux est de venir à la Rue de Waterloo, 71 – 6000 Charleroi (Google map)

Un petit mot pour la route

Allez une petite dernière… Pour la route !
Cookies & Notifications    Accept Decline