septembre 26, 2022

Publivore.be

PRO WEB MAGAZINE

Jennifer et Eric Gillard : Le QG des Artistes du Pays Noir

Comme toujours sur la route…

Jennifer et Eric Gillard

Il y a des rencontres et des histoires qu’on ne peut oublier dans le Pays Noir à Charleroi et leur histoire en fait partie.

Jennifer, pouvez-vous m’expliquer votre rencontre avec Eric ?

Une amie m’a persuadé de participer à une séance photographique. Il est vrai qu’à la base, je n’aime pas trop me faire photographier. J’ai vraiment accepté pour lui faire plaisir. Mais Eric a pu me mettre à l’aise et très vite une complicité s’est installée entre nous.

Il est tellement passionné par la photographie que j’ai décidé de l’aider à pouvoir s’installer dans ses studios.

Eric, comment est née votre passion pour la photographie ?

A la base, je suis ingénieur en informatique. Il y a une dizaine d’années, j’ai perdu mon job et je me suis dit que j’allais prendre du recul pendant quelques mois.

J’ai vu un vieil appareil photo qui trainait dans un tiroir et je me suis dit que j’allais faire quelques photos à Charleroi sans trop savoir où j’allais. Je n’avais pas spécialement de plan bien établi.

Quelle a été votre première photo ?

Ma première photo fut la tour NEXANS à Marcinelle. Je me suis mis au pied de la tour et j’ai commencé par prendre quelques clichés.

Mais étant donné la taille de la tour et ma proximité avec celle-ci, les photos ne me donnaient pas un résultat satisfaisant.

Je me suis donc fixé un objectif : trouver un point de vue adéquat compte tenu de la hauteur de la tour.

En chemin, dans le zoning de la Villette, j’ai découvert les anciens bâtiments de la fonderie des ACECS qui étaient à l’abandon et c’est sur su ce toit que j’ai pu trouver mon angle de vue.

Qu’avez-vous fait par la suite ?

En redescendant du bâtiment, j’ai découvert des objets abandonnés et j’ai décidé de les photographier. Je suis rentré chez moi avec une centaine de photographies.

Sans trop le savoir, je suivais une route avec un style particulier : le style URBEX.

Je me suis tellement pris de passion pour la photographie, que j’ai décidé de m’inscrire à l’académie des beaux arts. J’avais alors 35 ans.

Que vous a apporté l’académie ?

L’académie m’a offert beaucoup de choses et plus particulièrement une rencontre avec le professeur Jacques Vandenbergh. Ce grand photographe m’a encore plus passionné par ce que je venais de découvrir en moi. Je ne pourrai jamais suffisamment le remercier.

Aujourd’hui, vous faites beaucoup plus que la photographie au QG des artistes ?

Il est vrai qu’à la base, ce lieu ne devait être réservé qu’à la photographie mais forcés par le confinement nous avons été plusieurs artistes à nous réunir et plus que jamais nous serrer les coudes dans cette période difficile.

Et là… le « Boum » avec Mochelan : Enregistrement de Profil Wanted édition 1 dans nos locaux !

Pouvez-vous m’expliquer ce qu’est Profil Wanted ?

Le but était d’enregistrer une capsule vidéo afin d’offrir un spectacle au publique en mettant à l’honneur un commerçant et un artisan de Charleroi. C’est devenu en quelque sorte un QG pour les artistes.

C’est dans cet état d’esprit de solidarité qu’est né le QG des Artistes.

Il y a eu un engouement tout autour de cette solidarité et nous avons reçu beaucoup de soutiens de la part des instances culturelles.

Peut-on dire qu’aujourd’hui, grâce au QG des artistes, vous dépassez les frontières de la photographie ?

Effectivement, Jennifer et moi-même avons un objectif plus large. Le QG des artistes souhaite promouvoir l’art et la culture dans Charleroi que ce soit au travers de concerts ou de l’accompagnement artistique. Les artistes peuvent bénéficier de nos locaux pour exposer des peintures ou des sculptures. Il est également possible d’avoir ces locaux pour résidence, pour des compositions ou expositions.

Comment peut-on vous joindre ?

Adresse : Rue de Montigny, 31 (RDC) – 6000 Charleroi (Google map) – Téléphone : (+32) 0493-13 00 87Site web – Réseaux sociaux : Facebook